Bien préparer la sortie de son livre


blog_preparer_sortie_livreVotre manuscrit est prêt à être publié. Voici quelques conseils pour bien préparer la sortie de votre livre auto-édité.

Le monde de l'auto-édition comporte une difficulté majeure.
Vous êtes maître à bord et devez endosser tous les rôles, de l'écrivain au graphiste en passant par l'attaché de presse ou le commercial.

L'auto-édition peut représenter une incroyable opportunité et un sérieux tremplin vers le succès littéraire.
Mais dans la mesure où 85% des clients qui entrent dans une librairie savent ce qu'ils viennent y chercher, un bon plan d'attaque semble indispensable.

Définir un juste prix

La guerre des prix fait rage dans le monde du livre, et particulièrement pour les éditions numériques.
Vous avez tout intérêt à favoriser au maximum la vente de livres numériques car sauf exception, votre livre papier ne sera pas d'office positionné en tête de gondole, et ne sera disponible qu'à la commande en librairie.

Comparez votre ouvrage à d'autres du même genre et qui ciblent le même lectorat, et trouvez le prix juste qui permettra à votre livre de trouver ses lecteurs.

J'ai choisi de proposer Toutes les femmes de ma psy à 4,99€ au format numérique afin de ne pas dépasser la barrière psychologique des 5€, tout en ne créant pas une différence disproportionnée entre le livre numérique et le livre papier.

Le prix du livre papier est en général plus facile à déterminer.
Mon conseil: fixez le prix minimum pour la version papier.
Je l'ai établi pour ma part à 15,90€ (pour 323 pages).

Le but n'est pas de gagner de l'argent mais de trouver votre lectorat, et le prix a une incidence majeure sur l'achat spontané. J'ai pu le constater lors de mes séances de dédicace en librairie.

Choisir la bonne date de sortie

Le calendrier est un autre élément clé.
Votre livre est terminé et vous n'avez certainement qu'une hâte: le proposer à votre lectorat.

Mon conseil: prenez le temps de bien analyser le calendrier culturel et choisissez la date la plus adéquate.

Les rentrées littéraires ne sont pas forcément les périodes les plus propices à la découverte d'un roman inconnu auto-édité.

Si vous publiez du médiéval fantastique, évitez de vous confronter au dernier tome de Game of Thrones (si tant est qu'il sorte un jour).

J'ai pu constater que les ventes de Toutes les femmes de ma psy ont connu des pics importants à l'approche des fêtes de fin d'année, ainsi qu'en été.

J'avais justement choisi la date du 15 novembre en vue des fêtes de fin d'année.

Planifier la vie du livre

Il est utopique de croire qu'un livre auto-édité se vend tout seul.

Quelle que soit la stratégie adoptée, je vous conseille de la définir très clairement.
Pas seulement pour les quelques semaines qui vont suivre la sortie du livre, mais pour au moins une année.

Sur quelles plateformes proposerez-vous votre ouvrage ?
Avez-vous planifié vos futures périodes de promotion ?
Quelle sont les réseaux sociaux que vous souhaitez utiliser ?
Comptez-vous communiquer seul ou préférez-vous faire appel à une équipe professionnelle ?
Envisagez-vous de proposer des services presse et par quels moyens ?
Souhaitez-vous ouvrir un site internet ou un blog littéraire ?

Non seulement la planification vous aidera à garder le cap, mais elle vous aidera à mesurer l'impact réel de chacune de vos actions sur les ventes de votre livre.

Enfin, ne négligez pas le budget.
Si vous devenez auto-éditeur, il vous faut une vision claire sur les dépenses que vous pouvez engager.

Mon conseil: investissez chaque euro gagné grâce aux ventes de votre livre dans sa promotion.

Contacter les libraires

La relation entre les auteurs auto-édités et les libraires ne peut se définir en un seul mot.
Elle est tantôt bienveillante, tantôt chaotique, parfois dédaigneuse, souvent enrichissante.

Dès lors que vous avez identifié votre lectorat cible, tentez de vous rapprocher des libraires qui accueillent ce lectorat.
Avant la sortie de votre livre, ils n'auront pas le sentiment que vous les démarchez en tant que commercial, et vous pourrez ainsi évoquer d'éventuelles séances de dédicaces couplées à la sortie de votre livre.

Le mot d'ordre sur lequel je vous conseille de vous focaliser: la visibilité.

Ces démarches nécessitent des efforts et un investissement temps non négligeable, mais la fierté que vous retirerez de votre première présence dans une librairie pour des dédicaces n'aura d'égale que votre insomnie de la veille.
blog comments powered by Disqus