Réaliser une couverture de livre


blog_couverture_livreLa couverture d'un livre est un élément clé qui doit attirer le lecteur. Je vous explique comment j'ai réalisé la couverture de mon roman.

Votre manuscrit est prêt, vous avez choisi le titre de votre roman, et vous souhaitez vous lancer dans l'aventure de l'auto-édition ?
S'il existe une chose que vous ne devez pas négliger, c'est bien la couverture de votre futur livre.

Choisir une image sur une banque d'images

Après avoir terminé la correction de mon roman, "Toutes les femmes de ma psy", j'ai commencé à parcourir les pages de banques d'images telles que Shutterstock et Adobe Stock.

J'ai tout d'abord cherché à m'imprégner d'images correspondant aux mots-clés que je pouvais attribuer à mon livre.
C'est une étape que je trouve essentielle et qui vous permettra de nourrir votre inspiration et qui aidera votre esprit à définir les contours de l'univers graphique dont vous avez envie.
Cet univers graphique délivrera inconsciemment au lecteur des indices sur ce qu'il trouvera dans le livre.

Pour "Toutes les femmes de ma psy", mon attention s'est vite focalisée sur les objets en porcelaine qui font écho à une réflexion très importante que je développe dans le livre.

Puis, ma vision s'est affinée, et j'ai finalement sélectionné une image plus abstraite que celle que j'imaginais au départ, représentant une métaphore de l'expression : "Il est temps de passer à table !".

Je sélectionne toujours plusieurs images pour effectuer des tests exploratoires.
Adobe Stock permet par exemple de télécharger une version test basse définition, ce qui est très pratique.

Attention, il est primordial de bien vérifier les droits et le type d'usage autorisés pour l'image que vous choisissez.
Celle que j'ai sélectionné par exemple n'est pas gratuite.
Je l'ai donc achetée sur Adobe Stock, et j'ai ajouté sur ma quatrième de couverture le crédit photographique demandé par l'auteur.

Afin d'éviter tout problème de droits d'auteur, notamment en choisissant une image sur une plateforme qui se dit gratuite mais qui propose peut-être des images illégalement, privilégiez les plateformes officielles et reconnues.
La dépense peut paraître importante, mais tout travail artistique mérite paiement, et ce paiement vous évitera d'éventuelles complications juridiques par la suite.

Choisir la bonne typographie

Le choix de votre titre est important, mais s'il n'est pas bien mis en avant, vous ratez une opportunité supplémentaire d'attirer l'attention de votre lectorat.

Tout autant que pour l'image de fond, il me semble indispensable d'accorder du temps au choix de la typographie.
Plusieurs plateformes dédiées existent pour vous faciliter la tâche, et j'utilise pour ma part Dafont.

Vous pouvez insérer votre titre et prévisualiser le rendu directement sur le site.

Tout comme pour les images, les typographies sont protégées par le droit d'auteur et il est capital de bien vérifier les usages autorisées par leurs auteurs.
Un usage commercial nécessite en général un paiement.

Pour "Toutes les femmes de ma psy", je voulais que la typographie soit un élément graphique à part entière et qu'elle prenne toute la place pour que le titre soit très visible.
J'ai ajouté des couleurs marquées pour contraster avec le noir et blanc de la photo de fond.
Et pour plus de lisibilité, j'ai ajouté un fond blanc sous chaque lettre.

Je vous recommande de tester votre couverture auprès de personnes de confiance.
Il est important que les informations soient claires, lisibles et compréhensibles.

Enfin, dernier conseil, pensez à la version miniature de la couverture qui sera utilisée sur les plateformes de vente en ligne.
Si votre titre ne peut pas être lu depuis la vignette, je vous recommande fortement de retravailler la couverture.

Choisir les bons logiciels

Travaillant sur Mac, j'ai choisi d'utiliser Pixelmator, un logiciel de retouche d'images qui est une sorte de Photoshop simplifié.
C'est un logiciel payant, mais l'investissement vaut le coup, car les outils de création sont nombreux et performants.

Attention toutefois à l'usage que vous souhaitez faire de vos images, et de votre couverture.
Des logiciels tels que Pixelmator sont parfaits pour l'édition numérique et l'export d'images destinées au Web qui utilise le mode RVB (Rouge, Vert, Bleu).
Ce mode correspond aux couleurs qui composent les pixels des écrans, et s'avère donc idéal pour la visualisation sur écran.

Si vous pensez à l'édition papier, il faudra vous assurer de pouvoir exporter votre couverture en mode CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir).
C'est le mode utilisé pour l'impression papier, comme le fait votre imprimante avec ses cartouches d'encre.

Et en fonction des profils colorimétriques et des imprimeurs, le rendu de vos couleurs peut grandement varier.

Le logiciel le plus performant pour cette tâche n'est autre que Photoshop.
Il est disponible en abonnement sans engagement à un prix tout à fait raisonnable.
Vous pouvez donc en acquérir une licence pour la durée nécessaire et résilier ensuite.

N'hésitez pas à demande confirmation auprès de votre prestataire du profil colorimétrique utilisé et l'export n'en sera que plus facile.
Idéalement, demandez un BAT (Bon à Tirer) pour valider le rendu des couleurs avant impression.
blog comments powered by Disqus